Le principe du triangle d’activité, qu’est-ce que c’est ?

Pour le dire simplement, le triangle d’activité, c’est ce qui permet à votre cuisine de ne pas devenir le triangle des Bermudes, c’est-à-dire une zone où ustensiles et aliments se perdent.

Ce principe organisationnel a pour objectif premier d’optimiser l’aménagement de votre cuisine en limitant le nombre de déplacements inutiles. En d’autres termes, il s’agit d’agencer le mieux possible votre cuisine pour vous éviter de courir un marathon lorsque vous préparez de bons petits plats.

Les 3 zones du triangle d’activité

Pour optimiser l’espace de votre cuisine, le triangle d’activité travaille autour de 3 grandes zones :

  • La zone de nettoyage, dont le point central n’est autre que l’évier mais qui comprend aussi le lave-vaisselle. Lorsque nous cuisinons, en effet, nous devons nous laver les mains, nettoyer les légumes, rincer nos ustensiles de cuisine, puis les ranger dans le lave-vaisselle. La zone de lavage est donc primordiale.
  • La zone de cuisson, qui se compose de la plaque de cuisson, du four et du four à micro-ondes. Cette zone est évidemment le cœur de votre cuisine et, idéalement, vous devez faire en sorte que vos casseroles, poêles et autres ustensiles soient à proximité.
  • La zone alimentaire, qui comporte bien entendu le frigo et le congélateur mais également les espaces de rangement pour tout ce qui ne se conserve pas nécessairement au froid.

En fonction de la disposition de votre cuisine (cuisine en U, en L, en I ou même parallèle), chaque zone sera pensée pour former un triangle et faciliter les mouvements. Vous circulez ainsi aisément de l’une à l’autre et gagnez du temps et de l’énergie que vous pouvez consacrer à votre plat ou même mieux encore, à vos invités ou votre famille.

Le principe des 5 zones-clés, un complément au triangle d’activité

Si le triangle d’activité reste un principe fondamental de l’aménagement des cuisines, la multitude d’électroménagers et les tendances actuelles font qu’il est désormais nécessaire de le compléter en y ajoutant 2 autres zones : celles de la préparation et du rangement.

Des cuisines qui évoluent et qui s’aménagent autrement

De nos jours, la cuisine est devenue une véritable pièce de vie. Nous y cuisinons, bien sûr, mais nous y prenons également l’apéro et nos repas. Contrairement à l’époque de nos grands-parents, nous préférons aujourd’hui les cuisines ouvertes, avec un coin repas, un îlot central et de très nombreux électroménagers pour nous aider dans nos préparations.

1
2
3
4

Par exemple, un changement typique de nos cuisines actuelles par rapport à celles d’antan concerne la zone de cuisson. La table de cuisson est souvent séparée du four et four à micro-ondes. Pour une question de confort, en effet, les cuisinistes évitent désormais de disposer le four en dessous des plaques de cuisson et l’installent plutôt dans une colonne, à hauteur d’homme. Ainsi, plus besoin de vous pencher pour enfourner vos plats et vérifier leur cuisson.

Ces nouvelles tendances des cuisines impactent forcément leur aménagement. Pour optimiser encore davantage votre espace, il vous faut donc penser en 5 zones-clés : les trois initialement comprises dans le triangle d’activité ainsi que celles de la préparation et du rangement.

Les 5 zones d’aménagement d’une cuisine

1) La zone de nettoyage

Pas de grands changements pour la zone de nettoyage qui contient toujours l’évier et le lave-vaisselle. Pour renforcer votre confort, nous vous donnons néanmoins deux petites astuces :

  • Placez le lave-vaisselle en hauteur, comme vous le feriez pour le four. Vous évitez ainsi de devoir vous pencher pour le remplir de votre vaisselle sale.
  • Intégrez votre espace poubelles à cette zone de nettoyage. En plaçant vos bacs de tri sélectif en dessous de l’évier, vous pouvez jeter vos déchets et rincer vos plats en un clin d’œil.

2) La zone cuisson

Idéalement situé près de la zone de préparation, le pôle cuisson se concentre autour des plaques de cuisson, en dessous desquelles nous proposons généralement de l’espace de rangement pour les couverts, casseroles et poêles. Généralement moins sollicités, le four et le four à micro-ondes peuvent, quant à eux, se trouver dans une zone moins centrale de la cuisine, dans une colonne par exemple.

3) La zone de préparation

Il s’agit bien évidemment des plans de travail que nous intégrons à votre cuisine. De nos jours, cette zone prend souvent la forme d’un îlot central. Petit coin repas pour manger sur le pouce ou prendre l’apéro en cuisinant avec votre conjoint, l’îlot de cuisine est également le lieu idéal pour couper, trancher, émincer, mouliner, etc. Mieux encore, si votre espace le permet, il peut même rassembler les zones de nettoyage, de cuisson et de préparation qui doivent idéalement se situer à proximité les unes des autres.

4) La zone alimentaire

Ce pôle aussi ne change pas beaucoup : il comprend toujours tous les espaces de rangement dans lesquels vous pouvez stocker vos provisions. Qu’ils soient réfrigérés ou non, il vaut mieux les rassembler en un même endroit qui fait office de garde-manger. Ainsi, pas besoin de traverser toute la cuisine pour trouver les aliments dont vous avez besoin.

5) La zone de rangement

Enfin, la zone de rangement porte bien son nom : il s’agit des meubles de cuisine dans lesquels vous rangez tous vos petits électroménagers ainsi que votre service de table. Pour optimiser ces espaces, il vous faut réfléchir à l’utilisation que vous en faites. Voici 2 petits trucs et astuces :

  • Placez dans les meubles hauts les électroménagers que vous utilisez le moins souvent.
  • Rassemblez votre service au même endroit pour que, lorsque vous mettez la table, vous ne deviez pas circuler dans toute la cuisine pour trouver vos verres, assiettes et couverts.

Pour une cuisine pratique, où il fait bon de vivre

En fonction de l’espace dont vous disposez, l’aménagement de votre cuisine doit être pensé pour optimiser ces 5 zones-clés. N’oubliez pas cependant qu’il n’est pas toujours possible d’aménager un espace à 100% fonctionnel. Une petite cuisine, par exemple, n’offre pas autant de possibilités qu’une grande cuisine. L’objectif est donc de perfectionner le plus possible chaque zone individuellement et de limiter un maximum le chevauchement de chacune d’entre elles.

Besoin d’aide dans votre réflexion ?

N’hésitez pas à faire appel à nos cuisinistes. À votre écoute, ils mettront au point avec vous un plan de cuisine sur mesure.

Pour un devis gratuit et sans engagement

Prendre un rendez-vous
Publié le 07.11.2019
Plus d’informations

Envie d'en savoir plus sur èggo ?

Découvrez notre savoir-faire